Guerres et records

L'amélioration des records sportifs mondiaux a connu un ralentissement lors des deux guerres mondiales (tout d'abord en 1913 puis de manière plus flagrante en 1938).
En effet, avant la Seconde Guerre mondiale, l'Europe est la première région sportive. Seulement, après, elle doit reconstruire son territoire et relancer son économie ce qui met en place un ralentissement des records sportifs. Tout en restant bien classée, l'Europe cède sa place de leader aux USA et à l'URSS. Cela s'explique par le fait que lors de la Seconde Guerre mondiale puis par la suite lors de la guerre froide, l'économie américaine est stimulée et donc les performances sportives des américains augmentent plus. Pour l'URSS, le rythme de l'évolution des records dépend des investissements industriels et aussi de la force d'affrontement avec les Etats-Unis (qui sont toujours en supériorité face à la Russie). De plus, les territoires de ces deux superpuissances ne sont pas touchés par la guerre donc ne doivent pas être reconstruits, et ne doivent pas non plus relancer leur économie.
C'est surtout la guerre froide qui sera une période favorable à l'évolution des records sportifs pour les USA et l'URSS: «Le sport s'épanouit dans la guerre froide. Il s'en nourrit; il la sert fidèlement.». La compétition sportive est une sorte d'affrontement puisque les Américains et les Soviétiques se font la guerre et les champ de bataille sont les terrains de sport.

USA vs URSS
La guerre est avant tout un «outil politique», c'est pourquoi le pays en conflit qui remporte le plus de victoire sera considéré comme le pays ayant le meilleur système politique. Une citation tirée de La Pravda, journal officiel soviétique de 1972 illustre bien cela: «Les grandes victoires de l'Union Soviétique et des pays frères sont la preuve éclatante que le socialisme est le système le mieux adapté à l'accomplissement physique et spirituel de l'homme.». Le nombre de victoire sportive montre alors la "supériorité idéologique" du pays.
Cette compétition entre l'URSS et les USA se poursuit bien évidemment en Allemagne, à Berlin puisque cette région au coeur de la guerre froide est divisée en deux zones: la RFA (République Fédérale Allemande) sous la domination américaine et la RDA (République Démocratique Allemande) sous la domination soviétique. La RDA fait tout pour repousser les records et être la meilleure face à la RFA afin d'exposer sa valeur et sa supériorité. C'est pour cette raison qu'elle met en place un «système de détection de jeunes talents», les place dans des centres d'éducation et de sport privilégiés pour qu'ils puissent affronter les plus grands sportifs du monde entier. Comme par exemple, un couple de sportif de haut niveau très emblématique de la RDA: Kornelia Ender et son mari Roland Matthes, tout deux nageurs ils ont remportés chacun 21 records du monde.
Kornelia Ender et Roland Matthes


Représentation graphique montrant l'évolution du nombre de médailles en URSS et aux USA:


medailles